Tout savoir sur l'insetting, ou comment décarboner votre chaîne de valeur

Blog
Tout savoir sur l'insetting, ou comment décarboner votre chaîne de valeur
L'insetting, une approche innovante de la réduction des émissions de gaz à effet de serre, suscite de plus en plus d'intérêt dans le monde des entreprises et de la durabilité environnementale. Contrairement à d'autres méthodes decompensation carbone, telles que l'offsetting traditionnel, qui se concentrent sur la réduction des émissions à l'extérieur de l'entreprise, l'insetting adopte une approche proactive et holistique en réduisant les émissions directement tout au long de la chaîne de valeur de l'entreprise.

Cette différence cruciale fait de l'insetting un outil puissant pour les entreprises cherchant à réduire leur empreinte carbone de manière tangible, à améliorer leur image de marque et à contribuer à la transition vers une économie plus durable. 🌿

Dans cet article, nous explorerons en détail les tenants et aboutissants de l'insetting et ses avantages uniques pour les entreprises engagées dans la lutte contre le changement climatique. 

 

Comprendre l’insetting

 

Qu’est-ce que l’insetting ?

Imaginez une entreprise spécialisée dans la production de chaussures, depuis l'élevage des vaches jusqu'à la distribution au client. À chaque étape de ce processus, l'entreprise génère inévitablement des émissions de gaz à effet de serre, que ce soit par la nourriture des vaches, la transformation du cuir, le transport des produits, ou d'autres opérations.

Maintenant, imaginez que cette entreprise décide de prendre des mesures pour réduire ses émissions de GES à chaque étape de sa chaîne de production (comme donner du colza français aux vaches à la place de soja importé). C'est là que l'insetting entre en jeu.

Le fonctionnement de l'insetting est relativement simple. Tout d'abord, l'entreprise doit quantifier ses émissions de GES. Une fois ses émissions mesurées, l'entreprise peut identifier des projets d'initiatives de compensation carbone intégrée appropriés. Ces projets auront un seul but : être capables de réduire les émissions de GES d'un acteur ou d'un procédé au sein de la chaine de valeur de l'entreprise, c'est-à-dire au sein de son scope 1, 2 ou 3

Les émissions des industries agro-alimentaires (IAA)

Une fois qu'un projet d'insetting a été identifié, l'entreprise peut investir dans le projet. L'investissement généralement financier peut prendre la forme d'un crédit carbone. L’entreprise peut investir dans des crédits carbone agricoles qui vont permettre de réduire l'empreinte carbone de ses fournisseurs par exemple. 

Un projet d’insetting réussi : Pierre Fabre

 Souhaitant décarboner sa chaîne de valeur, l'entreprise des Laboratoires Pierre Fabre, un acteur renommé de l'industrie dermo-cosmétique, s'est tournée vers AGOTERRA.

Suivant les principes de l’insetting, nous avons donc pris contact avec les exploitations agricoles françaises qui alimentent Pierre Fabre en plantes à parfum. Notre objectif ? Mettre en place des stratégies novatrices et des leviers d'action concrets pour ces fermes, afin qu'elles puissent réduire leur empreinte carbone et contribuer à la transition vers une production plus durable.  

En travaillant main dans la main avec ces acteurs locaux, nous avons favorisé la régénération des sols, encouragé des pratiques agricoles respectueuses de l'environnement et créé des liens solides au sein de la chaîne d'approvisionnement de Pierre Fabre. Ainsi, chaque plante à parfums cultivée est devenue un pas de plus vers la neutralité carbone, une empreinte réduite sur notre planète, et une meilleure qualité de vie pour les communautés locales.

Cette collaboration entre les Laboratoires Pierre Fabre et AGOTERRA illustre parfaitement comment l'insetting peut transformer une simple transaction commerciale en une démarche holistique en faveur de la durabilité, de l'équité et de l'avenir de notre planète. 🌍

 

« Notre activité dépendant fortement de la nature et étant engagé en agroécologie sur nos filières d’approvisionnement en plantes, il nous paraissait logique d’intégrer dans notre stratégie climat des actions vers le carbone du sol et d’accompagner les agriculteurs français dans la transition agroécologique. Merci AGOTERRA de nous aider à rendre concret ces engagements forts sur notre territoire. » 
Alexandre PANEL  
Responsable Agriculture Durable,Qualité et Expertise Botanique chez Green Mission Pierre Fabre

 

 

Insetting vs offsetting : quelle est la différence ?

 

Comparaison avec l’offsetting

L'insetting est donc une approche différente de l’offsetting qui est l’équivalent de la compensation carbone traditionnelle , qui consiste à investir dans des projets visant à réduire les émissions de GES ailleurs dans le monde. En cela l'insetting se différencie de la compensation carbone traditionnelle par plusieurs points :


Tangibilité: permet aux entreprises de prendre des mesures concrètes pour réduire leur empreinte carbone et atteindre leurs objectifs de développement durable.


Preuve d’engagement: contribue à améliorer l'image de marque et la réputation des entreprises en matière de durabilité.


Durabilité: offre la possibilité aux entreprises de s'engager dans des projets qui ont un impact positif sur l'environnement et la société sur le long terme.

 

" L'avenir de l'action climatique et, dans une plus large mesure, de la croissance économique, dépend de la régénération des écosystèmes. L'intégration de ces stratégies dans nos principaux modèles d'entreprise et le long des chaînes d'approvisionnement profitera à toutes les parties concernées. " 
Tristan Lecomte, cofondateur de l'IPI

 

 

Les avantages de l’insetting

 L'insetting offre de nombreux avantages aux entreprises, ce qui en fait une approche particulièrement attractive. Parmi ces avantages, on peut citer :

  • Responsabilité environnementale : L'insetting permet aux entreprises de prendre des mesures concrètes pour réduire leur empreinte carbone et atteindre leurs objectifs de développement durable. Cela peut contribuer à améliorer l'image de marque et la réputation des entreprises en matière de durabilité.
  • Image de marque et réputation : L'adoption de l'insetting peut renforcer la crédibilité des entreprises en matière de durabilité et améliorer leur image de marque. Cela peut être avantageux pour les entreprises qui souhaitent attirer et fidéliser des clients et des investisseurs sensibles à la durabilité.
  • Avantages financiers : Les projets d'insetting peuvent créer des opportunités d'investissement durable et favoriser l'innovation dans les pratiques commerciales. Cela peut profiter aux entreprises en termes d'économies de coûts, d'amélioration de la productivité et de renforcement de la compétitivité.

 

Les défis de l’insetting

 L'insetting, bien qu'offrant de nombreuses opportunités pour réduire les émissions de gaz à effet de serre au sein de la chaîne de valeur des entreprises, n'est pas sans ses défis et limites.

  • Risques de greenwashing : Il existe un risque que cette pratique soit utilisé comme une simple stratégie de marketing sans véritable engagement envers la durabilité. Pour éviter cela, les entreprises doivent veiller à choisir des projets crédibles et durables.
  • Intégrité environnementale : Il est important de veiller à ce que les projets d'insetting n'aient pas d'impact négatif sur l'environnement. Pour cela, les entreprises doivent choisir des projets qui sont conçus et mis en œuvre de manière durable.
  • Complexité et coûts : L'insetting peut être une approche complexe et coûteuse. Les entreprises doivent évaluer attentivement les coûts et les avantages potentiels de l'insetting avant de s'engager dans cette démarche.

En conclusion, l'insetting gagne en popularité en tant qu'approche de la compensation carbone, soutenue par une série de facteurs convergents. La prise de conscience croissante des enjeux climatiques, la demande croissante pour des produits et services durables, ainsi que les initiatives des gouvernements et des organismes internationaux en faveur de la durabilité sont autant de moteurs qui favorisent l'adoption de cette méthode.

Dans le monde de l'agro-alimentaire et les cosmétiques notamment, l'avenir de l'insetting semble prometteur. En effet, les leviers d'action pour réduire les émissions des fournisseurs sont structurés autour des pratiques de l'agriculture régénératrice et des intermédiaires comme AGOTERRA peuvent garantir la mise en place, le suivi et l'impact des projets financés. Le mécanisme de l'insetting a donc le potentiel de jouer un rôle majeur dans la transition vers une économie bas carbone et durable.

 

Sources :

- https://www.insettingplatform.com/about/#members-and-partners

- https://www.myclimate.org/

 

 

 

Partager cet article
Aimery Cayol
View all
Category one
Category two
Category three
Category four
Nos autres articles
CarbonConnect
Contribution carbone

Contribution locale pour un impact territorial

CarbonConnect
CarbonConnect
CarbonConnect

Régénérez les écosystèmes. Soutenez l’agriculture dont nous avons besoin.

Merci, votre message a bien été envoyé.
Nous revenons vers vous très vite
Oops! Quelque chose ne va pas.