Qu'est-ce que la "Beyond Value Chain Mitigation" dans le cadre de SBTi ?

Aimery Cayol
Blog
Qu'est-ce que la "Beyond Value Chain Mitigation" dans le cadre de SBTi ?
La Science-Based Targets Initiative (SBTi) est une organisation internationale dont la mission est de fournir aux entreprises des stratégies de décarbonation adaptées. Ces stratégies sont conçues pour garantir que les trajectoires climatiques des entreprises sont en ligne avec les objectifs de l'Accord de Paris. Elles reposent sur des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) scientifiquement validés. Les entreprises validées par la SBTi s'engagent à investir dans des projets et dans des initiatives visant à réduire leurs propres émissions de GES.

Cependant, dans le cadre de ces engagements, la SBTi encourage vivement les entreprises à aller au-delà de leurs objectifs SBTi en investissant dans des projets de réduction des émissions qui dépassent le périmètre de leur chaîne de valeur.
C'est ce que l'on appelle la contribution au-delà de la chaîne de valeur ou «Beyond Value Chain Mitigation ». Elle englobe tous les investissements et actions entrepris par une entreprise pour atténuer les émissions en dehors de sa chaîne de valeur, contribuant ainsi à l'objectif mondial de zéro émission nette. Découvrons ensemble les enjeux de la BVCM en 6 questions.


1. Pourquoi parle-t-on de Beyond Value Chain Mitigation (BVCM) ?

En intégrant la SBTi, les entreprises s'engagent dans une démarche proactive et concrète pour réduire leurs émissions de GES et œuvrer en faveur du climat. En étendant leurs actions au-delà de leur chaîne de valeur, elles contribuent véritablement à un avenir plus durable pour notre planète et nos générations futures.

Concrètement, après avoir réalisé leur bilan carbone, SBTI divise la stratégie climat d’une organisation en 4 grandes étapes :

1-    Éviter de créer des émissions supplémentaires de gaz à effet de serre

2-   Réduire les émissions produites actuellement, par exemple en finançant des projets d’insetting (décarbonation dans la chaîne de valeur)

3-   BVCM : Lorsqu’une entreprise a fait tout son possible pour éviter de nouvelles émissions et réduire les émissions actuelles, elle doit rechercher des crédits carbone d'absorption de haute qualité qui ne sont pas reliés à leur chaine de valeur (par exemple: une entreprise dans le domaine de l’informatique qui finance un projet de reforestation) afin de contribuer à hauteur de ses émissions inévitables.

Attention : Il est crucial de comprendre que ces étapes ne doivent pas être interprétées comme des actions strictement chronologiques, car la BVCM ne survient pas seulement à la dernière étape de l'engagement d'une entreprise, mais s'intègre tout au long de sa trajectoire vers la neutralité carbone.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le référentiel SBTi et rentrer dans le détail des recommandations, nous vous conseillons de lire cet article.

2. Pourquoi faire de la BVCM ?

Seulement atteindre ses objectifs SBTi peut être insuffisant pour trois raisons :

  • Une part importante des émissions se produit hors de portée des chaînes d'approvisionnement des entreprises.
  • Les objectifs SBTi montrent ce qui est nécessaire de la part de toutes les entreprises pour atteindre l'objectif de 1,5˚C. Cependant, la majorité de celles-ci n’ont pas d’objectifs de réduction alignés sur le niveau de réduction que la science juge nécessaire pour maintenir l'objectif de 1,5˚C.
  • SBTi reconnaît que sans une action significative de la part des entreprises pour protéger les puits de carbone vitaux, même si toutes les entreprises réduisaient leurs émissions à zéro, il n'y aurait pas de solution pour rester en dessous de 1,5°C.

SBTi recommande donc de s’intéresser à la BVCM et d’investir dans la contribution au-delà de sa chaîne de valeur, afin d’augmenter nos chances de maintenir une hausse des températures inférieure à 1,5°C. 

3. Comment les entreprises peuvent-elles s'engager dans le Beyond Value Chain Mitigation ?

Les entreprises peuvent s'impliquer dans le Beyond Value Chain Mitigation de diverses manières, en accord avec leur secteur d'activité et leurs ressources :

  • Investir dans des projets de réduction des émissions de GES pour soutenir leur mise en œuvre et leur développement.
  • Soutenir des organisations œuvrant pour la réduction des émissions de GES, en contribuant financièrement à leurs initiatives.
  • Promouvoir activement des pratiques durables au sein de leur chaîne de valeur, en s'assurant que leurs fournisseurs et partenaires partagent cette vision.
  • Utiliser leur influence et leur voix pour plaider en faveur de politiques et de réglementations qui favorisent la réduction des émissions de GES à l'échelle nationale et internationale.

En somme, le Beyond Value Chain Mitigation constitue un outil précieux pour les entreprises engagées dans la réduction des émissions de GES et la lutte contre le changement climatique. En élargissant leurs actions au-delà de leur propre empreinte carbone, les entreprises peuvent véritablement impacter positivement notre environnement et notre développement durable.

Trajectoire de réduction SBTi - SBTi

4. Quels types de projets peuvent être financés dans le cadre du Beyond Value Chain Mitigation ?

Les possibilités sont vastes et prometteuses pour notre planète :

🌳 Reforestation : Investissement dans la reforestation ou la restauration des forêts : La plantation d'arbres constitue un moyen puissant de capturer le CO2 de l'atmosphère, contribuant ainsi à réduire les émissions de GES.

🌞 Énergies renouvelables : Soutien au développement d'énergies renouvelables : Les énergies renouvelables, telles que l'énergie solaire, l'énergie éolienne et l'hydroélectricité, offrent une alternative propre aux énergies fossiles, réduisant ainsi notre dépendance et notre impact sur le climat.

🌾 Agriculture régénératrice : Financement de projets de transition vers une agriculture régénératrice.

📈 Amélioration de l'efficacité énergétique : Réduire notre consommation d'énergie est essentiel pour un avenir durable. Cela passe par l'amélioration de l'isolation des bâtiments, l'utilisation d'appareils électroménagers économes en énergie et la promotion de modes de transport moins émetteurs.

🐮 Réduire les émissions de méthane : Le méthane, un gaz à effet de serre plus puissant que le CO2, est émis par diverses sources telles que les ruminants, les rizières et les fuites de gaz naturel. En soutenant des projets qui ciblent ces émissions, nous contribuons activement à la lutte contre le changement climatique.

Les avantages de la BVCM dans ces types de projets ne se limitent pas à la réduction des émissions de GES. Ils contribuent également à améliorer la qualité de l'air que nous respirons, l'eau que nous buvons et à créer des emplois verts, renforçant ainsi le développement durable.

5. Quelle est la différence entre BVCM et offsetting ?

D'une certaine manière, l'utilisation des mécanismes de valorisation des crédits carbone pour la BVCM présente certaines similitudes avec les approches de contribution carbone (offsetting) . Cependant, il est essentiel de noter que la SBTi n'emploie pas le terme " contribution". La BVCM adopte une approche qui met moins l'accent sur l'idée d'annuler ses propres émissions en achetant des crédits (dans le but de revendiquer la neutralité carbone ou zéro émission nette) et davantage sur l'idée d'utiliser des ressources financières disponibles pour financer des projets environnementaux bénéfiques pour l'ensemble de la société. 

Lorsqu'une organisation atteint son objectif de zéro émission nette en termes de réduction des émissions, elle doit "neutraliser" les émissions résiduelles. Cette phase est plus proche des idées traditionnelles de compensation des émissions. Cependant, il est essentiel de noter que le SBTi exige que des réductions permanentes des émissions soient utilisées à cette fin, contrairement à la compensation, où n'importe quel crédit peut être employé. Cette exigence garantit qu'il n'y a véritablement aucune augmentation nette des gaz à effet de serre atmosphériques imputable aux activités de cette organisation.

6. Les entreprises doivent-elles investir dans des crédits carbones pour s'engager dans le Beyond Value Chain Mitigation ?

Le SBTi n'impose pas de méthode particulière aux organisations pour mettre en œuvre la BVCM, néanmoins elle propose trois modèles possibles:

La SBTi est très claire sur le fait que l'utilisation de crédits carbone achetés par l'intermédiaire du marché du carbone volontaire n'est pas la seule option pour les investissements BVCM. Mais il s'agit d'un choix légitime et du mécanisme le mieux établi pour canaliser les financements du secteur privé vers des solutions climatiques efficaces en dehors de leurs chaînes de valeur.

 

En somme, le Beyond Value Chain Mitigation constitue un outil précieux pour les entreprises engagées dans la réduction des émissions de GES et la lutte contre le changement climatique. En élargissant leurs actions au-delà de leur propre empreinte carbone, les entreprises peuvent véritablement impacter positivement notre environnement.

Sources :

https://sciencebasedtargets.org/beyond-value-chain-mitigation

https://www.sylvera.com/blog/beyond-value-chain-mitigation

Partager cet article
Aimery Cayol
View all
Category one
Category two
Category three
Category four
Nos autres articles
Joséphine Ploussard
October 17, 2023
Joséphine Ploussard
October 26, 2023
Joséphine Ploussard
October 18, 2023

Régénérez les écosystèmes. Soutenez l’agriculture dont nous avons besoin.

Merci, votre message a bien été envoyé.
Nous revenons vers vous très vite
Oops! Quelque chose ne va pas.